Le weekend passé, je me suis farci un épisode d'une de mes séries favorites du moment : Billions. Je vous recommanderais bien cette série mais j'imagine que mon avis dessus est un peu biaisé vu que j'en suis fan ! Ceci dit, dans l'épisode en question, une scène m'a particulièrement interpellé, celle où lors d'un dîner entre deux couples amis, il a y'a eu un échange sur le un aspect important de la gestion de notre vie numérique :

Mari-CoupleA: Nous avons volontairement pris la décision de vivre comme UN ! ...On partage nos mots de passe, Nous avons récemment franchi la frontière finale : Nous avons le même mot de passe !

CoupleA J'aimerai aborder avec vous le sujet du partage de TOUT et absolument TOUT dans le cadre d'une relation conjugale (on pourrait bien étendre cela aux autres relations non-maritales, mais bon... libre à vous). Plus précisément, le partage des identifiants mails et d'appareils personnels (PC, Smartphone, tablette,...). De nos jours, avec la transformation numérique grandissante, ces éléments ont fini par avoir une place de choix dans notre univers personnel et sont des moyens par excellences pour nous d'échanger avec le monde qui nous entoure. Concernant le fait d'avoir le même mot de passe, probablement sur plus d'une plateforme tel que le sous-entend ce passage, comprenons nous : c'est assez dangereux comme approche ! Nous en reparlerons dans un autre billet.

Nos partenaires doivent-ils avoir accès de façon illimitée, à nos silos d'informations privées/sensibles ?! Et qu'en est-il des informations sensibles des autres personnes contenues dans ces silos ? D'un coté nous avons le principe de partage intégral pour besoin de transparence entre partenaires et de l'autre le besoin de conserver la confidentialité des échanges que nous avons avec les autres personnes de notre entourage.

Quelle serait la réaction d'un(e) ami(e), nous ayant confié, un secret par exemple, qui lui pèse sur le cœur via WhatsApp ou en Message privé (DM) sur Twitter par exemple, s'il/elle apprenait qu'en fait, notre partenaire à la maison a aussi eu a accès à cet échange ? Dans la plupart des cas, je doute que ça lui plaise.

Ici, je n'ai pas abordé l'aspect Professionnel de la chose, à savoir, le partage d'identifiants et/ou d'appareils professionnels avec son partenaire. Je ne le fais pas car dès la base il s'agit d'un NO GO ! En aucun cas (du moins, de façon générale), les information/données de votre activité professionnelle ne doivent se retrouver entre les mains de votre partenaire/conjoint ; excepté le cas où vous travaillez dans la même entreprises et occupez des postes nécessitant le partage de ces informations. Et même là, c'est encore relatif.

Personnellement, je pense que nous devons apprendre à faire la part des choses : Si votre boite mail ne contient que des informations sur vous et vous seul, libre à vous de les partager avec votre partenaire ( ou vos partenaires, qui sait !). Mais si vous savez qu'elle contient aussi des informations sur la vie privée d'une (ou plusieurs comme c'est bien souvent le cas) tierce personne, retenez vous. Au besoin, veillez notifier clairement à cette tierce personne dès le début, afin d'éviter toute équivoque, qu'en dehors de vous, votre partenaire pourra aussi à tout moment lire (ou écouter) le contenu de vos échanges.

La notion de confiance et/ou de confidence entre humains n'étant pas nécessairement transitive d'une personne à l'autre, ne vous attendez pas à ce que celui/celle qui vous fait confiance et se confie à vous en fasse autant avec votre partenaire. Nous avons tous des degrés d'affinité variable en fonction des personnes avec qui on s'adresse et croire que cela se transmet de l'un à l'autre aussi simplement est une lubie.

Au cours d'une causerie avec un ami sur ce thème, il y'a peu de temps, il m'a fait savoir que pour lui, que ce soit a son épouse ou à lui, c'est du pareil au même car ils ont confiance l'un en l'autre et n'ont rien à se cacher. Je lui ai demandé:

Me: Supposons que ta mère apprenne que ton père la trompe depuis un certains temps et t'en informe via mail ; penses-tu qu'elle serait enclin de le faire si elle se disait qu'en face il y'a de forte chance que ce soit ton épouse qui lise son mail ?

Lui: Là... ça devient un peu compliqué ! je crois qu'elle ne va tout simplement pas l'envoyer et va préférer m'appeler directement plutôt.

Vous l'aurez compris, le but ici n'est pas de savoir si ça nous dérange, nous en particulier, mais plutôt de se mettre à la place de la personne pour qui on sert de confident. La perspective, ça change la façon de voir les choses. Ce qui concerne notre vie privée, on est en droit de le partager avec notre partenaire comme bon nous semble, mais à partir du moment où la vie privée d'une tierce partie est concernée, nous devons faire un peu plus attention.

A titre indicatif, pour ceux que ça intéresse, dans un épisode suivant, le mari de la dame du CoupleB (une Psychiatre et Coach de Développement Personnel), dans un élan de jalousie et d'amertume un soir, a furtivement saisie le laptop de son épouse et connaissant le mot de passe, il s'est logué sans problème et s'est retrouvé face à un rapport de synthèse qu'elle venait de dresser suite à une séance de consultation avec un client ! Une mine d'or d'informations sensibles, surtout que dans le contexte, le client en question et le mari de la dame ne s'entendent pas bien (je suis tenté de dire qu'ils se détestent en fait). Bref, je vous laisse imaginer la suite.
CoupleB